< Retour à la liste

Un an après

C’était il y a un an, le 23 juillet en début de soirée. Beaucoup se remémorent le sinistre qui a frappé le centre-ville de Faverges-Seythenex et changé le cours de la vie de 17 familles.

Des vies bouleversées, qui, dans ce désastre, ont pu trouver un peu de réconfort en étant accompagnées d’une part par la commune, d’autre part par un élan de solidarité exemplaire, porté par de très nombreuses personnes, de toutes provenances, et notamment par l’association Solidarité incendie (devenue depuis le début d’année Le maillon).

Aujourd’hui, les vestiges de l’incendie sont toujours là pour rappeler ce drame. De par la complexité des différents dossiers (déclarations auprès des assurances, évaluation des biens mobiliers et immobiliers, concertation entre tous les propriétaires pour établir un accord sur le devenir de ces bâtis), il n’est pas possible encore aujourd’hui d’effectuer l’enlèvement de ces vestiges. C’est une épreuve pour les familles, leurs proches, sans doute aussi pour les riverains mais il est essentiel de laisser le temps au temps pour que se profile une solution qui convienne aux personnes concernées.

Ce qu’il faut savoir :
Un incendie comme celui-ci, avec une source suspecte, cela peut mettre près de dix ans à se résoudre car les recours sur la recherche de causes, les responsabilités des uns et des autres et ensuite les accords pour la démolition de bâtiments interdépendants (sans compter la charge financière parfois non couverte pour les propriétaires) sont parfois très longs et très complexes.
C’est pourquoi la commune a décidé de s’impliquer et va proposer aux propriétaires le rachat des bâtiments. Les assureurs, forts de l’engagement de la commune, ont signé voici quelques mois un protocole mettant fin à la recherche de causes par un expert commun. La concertation s’est ensuite poursuivie jusqu’au 27 juin dernier. C’est une grande avancée qui fait gagner des années de potentiels contentieux au dossier.

Se souvenir :
De l’action exemplaire des sapeurs-pompiers qui sont intervenus pendant plusieurs jours pour stopper l’incendie et le circonscrire définitivement, un immense merci à eux, et à toutes les personnes qui se sont mobilisées dès les premiers instants, services et élus municipaux, toutes les personnes qui de partout en France, de notre ville jumelle allemande, ont apporté leur contribution sous forme de dons, via des cagnottes participatives ou pour alimenter des braderies, et enfin tous les bénévoles réunis autour de Solidarité incendie qui ont poursuivi leur action pour les familles sinistrées pendant tant de mois.

 

   

Photos Ch. Bailly, Numerica Photos Club, F. Leproust