< Retour à la liste

Inauguration des travaux du Saint-Ruph

L’inauguration des travaux de protection et de restauration du Saint-Ruph, dans sa partie traversant le cœur de Faverges, s’est déroulée le 12 juillet dernier. L’objectif de ces travaux est la réduction des dommages liés aux crues et le renforcement de la biodiversité.

Nos torrents et nos rivières, venus des plus hauts sommets, sont notre fierté et notre identité. Ils ont été domptés par l’homme lentement, patiemment, au cours de plusieurs siècles. Pour autant, ils gardent leur force et leur caractère. Et les crues impressionnantes s’inscrivent dans la mémoire des hommes et des villes. Il en va ainsi de Faverges. En 1740, une crue historique avait préfiguré la construction de la digue sarde dont les travaux ont commencé une dizaine d’années plus tard.

Plus récemment, d’autres crues ont menacé le centre et les habitations riveraines du Saint-Ruph en 2010 et 2017.

Le dérèglement climatique à l’œuvre augmente la probabilité de survenance de phénomènes exceptionnels. C’est pourquoi la pertinence des travaux entrepris sur le Saint-Ruph est plus que jamais d’actualité. Ils redonnent à la rivière un fonctionnement proche du naturel par la modification des ouvrages artificiels qui avaient été créés en travers du lit de la rivière entre 1955 et 1990.

Le lit de la rivière a été baissé de 40 cm à Favergettes et de 70 cm sous le pont d’Englannaz. La rivière a été élargie au niveau de la déchèterie ainsi qu’entre le stade Baroni et la passerelle de Lachat. Les pieds de berges ont été confortés aux endroits critiques. Cette opération s’étend du pont de la rocade de Faverges au boulodrome, soit un linéaire de deux kilomètres.

Montant des travaux : 1 730 000 euros HT

FINANCEMENT
Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse :
932 500 €
Conseil départemental de la Haute-Savoie : 526 690 €
CCSLA : 228 083 €
Faverges-Seythenex : 139 650 €