< Retour à la liste

Confinez vos animaux de basse-cour

A la suite de la découverte de plusieurs oiseaux migrateurs morts du virus influenza aviaire H5N8 (grippe aviaire H5N8) aux Pays-Bas, en Allemagne et au Royaume-Uni ces dernières semaines, le niveau de risque de transmission du virus d’oiseau à oiseau a été relevé.

Les secteurs situés sur les couloirs de migration des oiseaux sauvages sont considérés à risque «élevé» (précédemment le risque était considéré comme «modéré»). C’est le cas sur l’ensemble des départements situés sur la façade Atlantique et le long des frontières Est du pays.

Le département de la Haute-Savoie, avec le Lac Léman et le pourtour du Lac d’Annecy, en raison de la présence des zones humides, est particulièrement favorable à la présence de l’avifaune.

La principale mesure de prévention du risque de grippe aviaire consiste à empêcher tout contact entre les oiseaux sauvages et les volailles domestiques, qu’il s’agisse d’un contact direct ou par l’eau ou la nourriture.

Les mesures à prendre à partir du 6 novembre 2020 :

  • les volailles doivent être alimentées et abreuvées à l’intérieur,
  • empêcher tout contact entre les volailles domestiques et des oiseaux sauvages par la mise en place de filets ou confiner les volailles à l’intérieur,
  • vérifier quotidiennement l’état de santé des animaux et déclarer sans délai toute anomalie.

Il est important de savoir que ces mesures sont préventives, aucun cas n’a été découvert en France.

La grippe aviaire n’est pas transmissible d’homme à homme : la transmission ne peut se faire que par la manipulation d’animaux infectés.
La consommation de produits d’origine avicole (œufs, viandes, foie gras…) est sans danger.

Nous vous rappelons également qu’un recensement des volailles de basse-cours et des oiseaux est obligatoire en mairie depuis 2006, à l’aide de ce formulaire.