< Retour à la liste

Restauration de La Glière

La Communauté de Communes des Sources du lac d’Annecy (CCSLA) restaure La Glière. Ces aménagements importants visent à atteindre un bon état écologique de la rivière et participeront à la réduction des dommages liés aux crues.

Les travaux de restauration de la Glière dans la traversée de Faverges ont débuté voici quinze jours. Ces aménagements correspondent à la phase 3 du programme engagé en 2015 dans la plaine de Mercier (phase 1), puis à l’entrée du Marais de Giez en 2016 (phase 2).
L’objectif est de redonner à la rivière un fonctionnement proche du naturel par la modification des ouvrages artificiels qui avaient été créés en travers du lit de la rivière entre 1955 et 1990.

Biodiversité accrue et prévention des débordements
Les nouveaux ouvrages permettront de laisser passer les poissons ainsi que les matériaux (sédiments) charriés par la rivière. L’accumulation de ces matériaux pose aujourd’hui des problèmes, ils accentuent les risques de débordements. Le lit de la rivière sera baissé de 40 cm à Favergettes et de 70 cm sous le pont d’Englannaz.
La rivière sera élargie au niveau de la déchèterie ainsi qu’entre le stade Baroni et la passerelle de Lachat. Cet ensemble permettra un meilleur écoulement de l’eau, une meilleure circulation des sédiments et une biodiversité accrue. Les pieds de berges seront confortés aux endroits critiques. Cette opération s’étend du pont de la rocade de Faverges au boulodrome, soit un linéaire de deux kilomètres. Les travaux se termineront fin octobre.

Un financement partagé
La Communauté de Commune des Sources du Lac d’Annecy est maître d’ouvrage de l’opération dans le cadre de sa compétence GEMAPI : Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations. Le montant des travaux est évalué à 1.7 M € hors maîtrise d’œuvre et foncier.
Ces travaux sont pris en charge* de la façon suivante :
– CCSLA : 913 703,75 euros HT,
– Ville de Faverges-Seythenex : 592 907,50 euros HT,
– Conseil départemental : 82 697,50 euros HT.
A cela s’ajoutent 170 273,05 euros de frais communs à répartir entre les maîtres d’ouvrage (CCSLA, Ville de Faverges-Seythenex et Conseil départemental).
Les travaux seront subventionnés par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et le Conseil départemental.

* Hors subventions.

Les travaux ont été confiés à des entreprises locales : Famy en groupement avec Basso, Martoïa, Bianco et ERM pour le défrichement.

Information des riverains
Trois réunions avec les riverains se sont tenues à la CCSLA en février pour expliquer le déroulement de l’opération et des travaux. La visite de terrain du 20 avril a permis de répondre concrètement à leurs interrogations, et de programmer des travaux de stabilisation de berges au droit de certaines propriétés privées, cette charge incombant à chaque propriétaire.

A la fin des travaux de restauration, les riverains assureront l’entretien des berges et du lit de la rivière, conformément au Code de l’environnement, avec l’appui de la Communauté de Communes en tant que garante des objectifs poursuivis : le bon état de fonctionnement de la rivière.

Photos CCSLA et Ch. Bailly