< Retour à la liste

Maison de santé intercommunale : le promoteur est choisi

Le projet de maison de santé intercommunale se poursuit. Le choix du promoteur s’est fait le 7 mars 2017, lors d’un comité de pilotage qui a désigné le groupe Bouygues Immobilier, parmi trois candidats. Une semaine plus tard, une réunion d’information a permis de présenter au public les plans et la physionomie de la maison de santé intercommunale.

Caractéristiques

Maison de santé – 630 m2 – en rez-de-chaussée :
4 à 6 médecins généralistes / sage-femme / diététicienne / ophtalmologue / kinésithérapeute / neurologue.
Relais Assistantes Maternelles – 180 m2 – en rez-de-chaussée

 

Calendrier prévisionnel

Un calendrier de travaux a été dévoilé. Il prévoit :

  • une phase de préparation des actes notariés et du permis de construire,
  • le dépôt du permis de construire avant la fin mai 2017,
  • l’obtention du permis de construire à l’été 2017,
  • la période de consultation des entreprises d’octobre 2017 à janvier 2018,
  • le début des travaux en mars 2018,
  • la livraison de la maison de santé intercommunale à la fin du premier trimestre 2019.

Les avantages du projet présenté par Bouygues Immobilier

  • Un véritable effort sur la réactivité et donc le calendrier de travaux, ainsi que sur les conditions suspensives pour commencer le chantier.
  • Un nombre de places souterraines très important (73) qui permettra de reporter la majeure partie des véhicules en souterrain et de ne pas encombrer le stationnement public réservé aux visiteurs, aux riverains et aux usagers des services publics ou d’intérêt général.
  • Un nombre de logements important (plus de 40), ce qui permet de faire baisser le prix de vente du m2 et de rendre ces logements accessibles au plus grand nombre (le m2 devrait se vendre en moyenne entre 2 800 € et 2 900 € TTC par m2).
  • La prise en compte de la demande de la commune de construire des logements accessibles aux personnes à mobilité réduite ou en perte d’autonomie ainsi qu’un travail important sur la domotique des logements pour les rendre les plus fonctionnels possibles.
  • Un engagement d’aller au-delà de la réglementation énergétique imposée, pour avoir des logements les plus économes possibles.
  • Un projet architectural et d’insertion urbaine parfaitement adapté au centre-ville de Faverges-Seythenex, sobre et élégant.
  • Un aménagement général de l’ensemble des espaces publics qui permettra l’intégration de nombreuses places de stationnements publics (50), apaisera la circulation et laissera une grande part aux piétons-cycles.
  • Une recette foncière pour la commune à un niveau intéressant et qui permet de financer une partie des locaux destinés aux services publics ou d’intérêt général.

Archives octobre 2016

Le projet de maison de santé, conduit conjointement par la CCSLA* et la ville de Faverges-Seythenex, est sur le point de se lancer, avec un appel à projet programmé à la mi-octobre et un planning pour 2017 fixant le choix d’un promoteur en février, le dépôt du permis de construire en mai et le début de construction en décembre.

L’avancement du projet de réalisation d’une maison de santé à Faverges a été présenté à la population lors d’une réunion d’information le 6 octobre dernier. Après un rappel des enjeux par Michel Coutin, président de la CCSLA et Marcel Cattaneo, maire de Faverges-Seythenex, le projet a été présenté sous une forme documentée et séduisante, avec notamment des mises en situation en 3D des différentes possibilités d’aménagement du secteur Gambetta où se tiendra la maison de santé.

Un triple objectif
Le projet global permettra de répondre aux besoins de la population du territoire en matière de santé, de rénover l’îlot Gambetta dont une partie des immeubles a disparu au cours d’un incendie et de réaliser des logements en accession à la propriété, notamment des appartements adaptés aux seniors.

Il comprend la réalisation d’une maison de santé, d’un cabinet de radiologie et d’un Relais Assistantes Maternelles.

Relais Assistantes Maternelles : 180 m2

Maison de santé pluridisciplinaire : 630 m2
– Médecins généralistes 4-6
– Sage-femme
– Diététicienne
– Ophtalmologues
– Kinésithérapeute.

Cabinet de radiologie : 200 m2 (en attente de validation)

Un ou deux bâtiments vont être réalisés sur le secteur compris entre l’impasse de l’Orangerie, la rue et la place Gambetta et le début de la rue Jean Cochet (voir plan ci-dessous).

Prenez connaissance du projet : Reunion-publique 06 10 16

Découvrez la vidéo de mise en situation 1

Découvrez la vidéo de mise en situation 2

* CCSLA, Communauté de communes des sources du lac d’Annecy