< Retour à la liste

Bientôt un Tiers-lieu culturel

Faverges-Seythenex s’engage dans un grand projet de construction de Tiers-lieu culturel.

Un lieu où la culture de qualité, la création artistique, la participation citoyenne, l’entraide et le développement durable seront les piliers du projet.

Le tiers-lieu imaginé par la commune comprendra deux scènes (150 et 500 places assises), une Micro-Folie avec le musée numérique et le FabLab, des espaces de création, d’exposition permanente ou temporaire, un bar-restaurant, des bureaux pour les compagnies ou entreprises liées à la création et à la culture, un studio de radio, l’école de musique, danse et théâtre, etc.

En 2014, l’équipe municipale a choisi de faire de la culture l’une de ses priorités. Après le succès de Fabric’Arts et la mise en œuvre d’une équipe dédiée au sein des services municipaux, l’évolution du projet culturel prend depuis 2018 une orientation plus forte encore avec la volonté de structurer durablement une politique culturelle globale qui permette d’améliorer l’image de la commune, de renforcer son attractivité et la qualité de vie sur le territoire pour tous.

Grâce à la crédibilité acquise par ce développement et à son potentiel, la commune a vu le renouvellement de Fabric’Arts pour trois nouvelles années. Elle a été choisie pour accueillir Micro-Folie et a été déclarée «territoire prioritaire en termes d’équipements culturels» par le ministère de la Culture.

Micro-Folie

L’espace Micro-Folie comprend un musée numérique et un FabLab. Le musée numérique est une galerie d’art virtuelle qui réunit plus de 500 chefs-d’œuvre des musées nationaux (centre Pompidou, Quai Branly, musée d’Orsay, Grand Palais, musée du Louvres, Institut du monde arabe, château de Versailles, Philarmonie de Paris, festival d’Avignon…) à découvrir sur tablettes, écrans géants, casque de réalité virtuelle.

Le FabLab est un espace dédié aux bricoleurs, artistes et à tous ceux qui souhaitent développer leur créativité. Néophytes et curieux peuvent s’initier à de nombreuses disciplines et ateliers dans un esprit DIY et recyclage.

La Micro-Folie est avant tout un lieu de vie, de convivialité et d’échanges. Elle s’intègre dans ce cadre dans le tiers-lieu lui-même qui favorisera cette convivialité et cette rencontre autour des espaces communs.

Micro-Folie fait partie intégrante du projet culturel global conduit par la ville.

Un tiers-lieu culturel, projet exceptionnel

Le lieu correspond à une zone d’influence à moins de 20 minutes en voiture de plus de 60 000 personnes et de plus de 100 000 à moins de 30 minutes. Compte tenu de l’attrait du lieu (parking, originalité, bar-restaurant…), c’est bien cette sphère d’influence qui apparaît prioritaire.

Outre son caractère généraliste de salle de spectacle, le nouveau tiers-lieu pourrait se spécialiser en matière d’éducation à l’image, de réalisation, de médias, de numérique et de nouvelles technologie en profitant de la présence de Micro-Folie. De même, il pourrait également se spécialiser autour du cirque et de l’architecture. Ces deux derniers éléments restent des pistes à travailler avec les partenaires institutionnels et les acteurs du territoire.

Un projet aussi important demande des discussions et un travail collaboratif, avec l’ensemble des acteurs (artistes et partenaires), ainsi qu’avec toutes celles et ceux qui souhaitent y participer. Ces prochains mois seront riches de ces échanges.

L’ancienne usine Bourgeois

La fermeture de l’usine Bourgeois nécessitait parallèlement une attention de la commune afin qu’elle reprenne vie dans les meilleurs délais. C’est donc au sein de cette usine, nouveau «tiers-lieu culturel» que va se développer un projet unique, singulier, porteur d’une nouvelle attractivité pour le territoire et qui sera un support important de la nouvelle politique culturelle communale.

Par délibération du 25 septembre 2018, le conseil municipal a validé le projet de tiers-lieu à Bourgeois, le budget et le recrutement d’un architecte. Le 3 décembre dernier, il a validé l’achat du bâtiment et la revente d’une partie de ce bâtiment à Styl’monde.

Installer un centre culturel dans l’ancienne usine Bourgeois a le bénéfice de représenter peu de nuisances pour le voisinage, des parkings en grand nombre, de l’espace avec 3600 m2 d’espaces ateliers et 1300 m2 de bureaux, une facilité d’accès en mode doux (à côté de la voie verte et à moins de 10 minutes à pied du centre-ville et de l’ensemble des établissements scolaires après rénovation et amélioration des cheminements), un coût 3 à 4 fois moins important que sur le terrain initialement prévu pour la salle de spectacle, de la création ou de la localisation d’emplois tout de suite grâce au tiers-lieu culturel et au développement de Styl’monde, usine voisine et sous-traitante de Stäubli.