Faverges-Seythenex

Faverges-Seythenex est une commune nouvelle depuis le 1er janvier 2016, fusion de Faverges et de Seythenex.

Faverges-Seythenex est une commune de 7 863 habitants, entre lac et montagne : une cité en Haute-Savoie agréable à vivre et à découvrir.

Elle offre une multitude de services et d’activités, pour les familles, les enfants, les sportifs, les passionnés de montagne et de nature…

Dans le Parc Naturel Régional du massif des Bauges, Faverges-Seythenex est située à 25 km d’Annecy et d’Albertville, à dix minutes du Lac d’Annecy et de l’Abbaye de Tamié.

Faverges-Seythenex compte trente-trois hameaux : Le Mont-Bogon, Le Villard, Vesonne, Mercier, La Balmette, Englannaz, Prafeu, Favergettes, Lachat, Chancobert, Bellecombe, Les Roux, Glaise, Le Villaret, Chambellon, Frontenex, Verchères, Les Gras d’en haut, Les Gras d’en Bas, Le Noyeray, Viuz, Neuvillard : Les Gonods ; Les Losserands ; Les Chaffauds ; Les Tissots ; Les Caillets ; Les Prières ; Les Combes ; La Recorbaz ; Le Tertenoz ; La Raynoz ; La Closette.

Photographie du centre de Faverges

Centre de Faverges

 

Faverges-Seythenex est le chef-lieu d’un canton comptant vingt-quatre communes : Alex, La Balme-de-Thuy, Bluffy, Le Bouchet-Mont-Charvin, Chevaline, Les Clefs, La Clusaz, Dingy-Saint-Clair, Doussard, Entremont, Faverges-Seythenex, Giez, Le Grand-Bornand, Lathuile, Manigod, Menthon-Saint-Bernard, Saint-Ferréol, Saint-Jean-de-Sixt, Serraval, Talloires-Montmin, Thônes, Val de Chaise, Veyrier-du-Lac, Les Villards-sur-Thônes.

Arrondissement d’Annecy, département de la Haute-Savoie, région Auvergne Rhône-Alpes.

Altitude : minimum 460 mètres, maximum 2198 mètres (La Sambuy)

Superficie totale : 5927 hectares.

 

Un peu d’histoire

L’étymologie du mot Faverges provient du latin « faber » (forge) et rappelle que la commune est depuis des siècles vouée à l’artisanat.
Les premières traces du passé de Faverges remontent à l’époque gallo-romaine. La cité, alors nommée Casuaria, était une étape importante reliant Moûtiers à Genève.
Plus tard, une colonie barbare édifie une construction fortifiée sur le promontoire où se trouve actuellement le château.
A partir du 12e siècle, des générations d’artisans se succèdent au pied du château, exploitant forges, coutelleries, tanneries et papeteries.
En 1811, le château accueille une fabrique de tissage et de traitement du coton, puis une soierie.
Au début du 20e siècle, deux importantes maisons s’installent à Faverges : S.T. Dupont qui fabrique des produits de luxe (maroquinerie, briquets, stylos) et Stäubli qui développe trois gammes de produits dans les domaines du textile, des raccords et de la robotique industrielle. Après la seconde guerre mondiale, la société Bourgeois (fours et cuisinières) s’installe à son tour à Faverges.

Seythenex serait une orthographe moderne de Seteney ou Setemey. On trouve en 1344, « Cura de Sestenay », puis « Setenay » et « Settenex » au XIXe siècle.
Le nom pourrait donc provenir, soit du latin « Septimacus », c’est-à-dire la propriété d’un certain Septime, nom dérivé avec le suffixe « -acus », soit de même du latin « Sextinacus », Sextinus signifiant « sixième ».
Une voie romaine reliait Faverges à Mercury, par le col de Tamié.

Le village prend de l’importance au XIIème siècle avec la construction de l’Abbaye de Tamié et de la route du Col.

Les Seytheneyards exploitent les richesses locales des forêts et des alpages et jusqu’au milieu du XIXème siècle, des mines de fer de La Sambuy.

En 1912, la construction du pont de Seythenex vient faciliter la circulation entre les hameaux et le chef-lieu.
En 1906 l’aménagement de l’accessibilité à la cascade et aux grottes de Seythenex crée l’une des premières attractions touristiques du village.

En 1960, la station de ski de La Sambuy est créée.
D’abord équipée d’un téléski, puis d’un télésiège deux places, remplacé en 1989. Elle dispose aujourd’hui de trois téléskis et d’un télésiège quatre places (été-hiver), d’une luge quatre saisons et de diverses attractions.

Dans la même période, le vallon de Tamié, bénéficiant d’un enneigement suffisant, offre la configuration favorable au tracé de pistes de ski de fond.
La station de ski de La Sambuy est gérée depuis 2016 par la commune nouvelle de Faverges-Seythenex. www.lasambuy.com

La Sambuy Faverges-Seythenex